Parachat Noah'
Bannière
Bannière

Rahel est la Source de Parnassa

Paracha Vayishla'h

                                                                                                        בס"ד

לרפואה שלמה של יוסף בן דוד
ושל חביבה בת גדה


RÉFLEXIONS SUR LA PARACHA
VAYICHLAH : # 116

Il est interdit d'utiliser le PARDES DU CHABAT ou certaines parties dans un but commercial car certaines sections sont des traductions integrales de textes de livres en Anglais, MERCI.


כי לא אלמן ישראל ויהודה מא.ל.ה.י.ו, Certes, Israel non plus que Yeouda n'est veuf de son Dieu (Yirm. 51:5).

Sujets du Dvar Torah:
Étude d'un Midrach - מצבה/נפש/ציון - Rahel est la Menagere de maison - Rahel est la Source de Parnassa

ÉTUDE D'UN MIDRACH

ויצב יעקב מצבה על קברתה הוא מצבת קברת רחל עד היום, Yaakov éleva un monument sur sa tombe; c'est le monument du tombeau de Rahel, qui subsiste encore aujourd'hui (Ber. 35:20).

Le Midrach dit (Ber. Rab. 82:10) sur le verset ci-dessus dit:
ויצב יעקב מצבה תנן התם מותר המתים כו', ר' נתן אמר מותר המת יבנה לו נפש על גבי קברו וכו', תני ר' שמעון בן גמליאל אין עושין נפשות לצדיקים דבריהם הן זכרוניהם למדנו שנקראו ישראל על שם רחל שנא' (ירמיה לא) הבן יקיר לי אפרים, ד"א ותמת רחל ותקבר בדרך אפרת, מה ראה אבינו יעקב לקבור את רחל בדרך אפרת אלא צפה יעקב אבינו שהגליות עתידות לעבור שם לפיכך קברה שם כדי שתהא מבקשת עליהם רחמים, הה"ד (שם /ירמיהו ל"א/) קול ברמה נשמע נהי בכי תמרורים רחל מבכה על בניה

Le Midrach commente la phrase ויצב יעקב מצבה, Yaakov éleva un monument. Le Midrach soulève une difficulté concernant l'établissement par Yaakov d'un monument pour Rahel:
Nous avons appris ailleurs dans la Michna (Chekalim 2:5): Le surplus monétaire collecté pour l'enterrement d'un défunt en général va pour le mort1; Le surplus monétaire collecté pour l'enterrement d'une personne spécifique décédée va à ses héritiers, etc.
Rabbi Nathan dit: Le surplus monétaire collecté pour l'enterrement d'une personne spécifique décédé devrait être utilisé pour la construction d'un monument pour lui sur sa tombe (Chekalim 2:5)2; R' Chimon Ben Gamlier a enseigné dans une Beraita: Des monuments n'ont pas besoin d'être faits pour les justes3; Leurs paroles sont leurs mémoriales (Yerouchalmi Chekalim 2:5)4.

Le Midrach présente une réponse pour cette question:
Nous avons appris que la nation d'Israel est appelée après le nom de Rahel5, comme il est dit (Yirm. 31:19): Ephraim est-il donc pour moi un fils chéri6.

Le Midrach propose une explication alternative de l'établissement par Yaakov d'un monument au-dessus de la tombe de Rahel:
Une autre interpretation: Donc, Rachel mourut et fut ensevelie sur le chemin d'Ephrath, qui est Bethléem (Ber. 35:19).

En quoi notre Patriarche Yaakov voyait apte que Rahel soit enterrée sur la route d'Ephrath? Néanmoins, l'explication pour ceci est que Yaakov prévoyait que les exilés juifs étaient destinés de passer là-bas dans l'avenir7. Par conséquent, il l'a enterré là-bas , afin qu'elle supplierait la miséricorde Divine en leur nom8. Donc, il est écrit (Yirm. 31:14): Une voix retentit dans Rama, une voix plaintive, d'amers sanglots. C'est Rahel qui pleure ses enfants, qui ne veut pas se laisser consoler de ses fils perdus!9

ÉLucidation du Midrach:
1. Les fonds devraient être utilisés pour l'enterrement d'autres personnes.

2. R' Nathan argumente que les fonds collectés pour le défunt devraient être utilisés pour son bénéfice, afin de construire un monument et de le mémorialiser.

3. R' Chimon Ben Gamliel exclue le surplus de fonds collectés pour l'enterrement d'une personne juste de la règle de R' Nathan dans la Michna.

4. C'est à dire, ils sont rappelés pour leurs actions vertueuses et donc, ils n'ont pas besoin d'un monument. En accord avec ce principe, donc, Yaakov n'aurait pas dû établir un monument pour sa femme juste Rahel.

5. C'est à dire, tout Israel est considéré ses enfants, bine qu'en fait elle était la Matriarche pour uniquement deux des douze tribus. Puisqu'elle est comparé à une Matriarche de tout Israel, un monument pour elle est approprié, car elle honore la nation comme un tout (Yefeh Toar). Alternativement, le Midrach signifie que le monument du verset ne fait pas référence à une quelconque pierre physique ou structure mais au fait même que tout Israel est appelé d'après son nom (Matnot Kehouna).

6. Dans ce verset, la Bible utilise le nom d'Ephraim, le petit-fils de Rahel, pour référer à tout Israel. 

7. Au moment de la destruction du premier Temple, quand les babyloniens ont pris les habitants juifs du pays en exile, ils ont passé par le site du tombeau de Rahel.

8. Car quand les exilés ont passé le site du tombeau de Rahel, ils ont plaidé pour la miséricorde Divine, inspirant Rahel elle-même de plaider en leurs noms devant Dieu. Convenablement, il était nécessaire pour Yaakov d'ériger le monument, afin que les exilés connaitraient la location exacte de sa tombe (Ets Yossef citant Nezer Hakodech).

9. C'est à dire, Rahel a pleuré dans les sphères supérieures devant Dieu, afin de plaider pour ses enfants qui sont partis en exile.


DES PAROLES MONUMENTALES: מצבה/נפש/ציון

L'individu pourrait se demander: Pourquoi le terme נפש, ame est utilisé par la Michna (Chekalim 2:5) comme un synonyme de monument. Quelle est la connotation de ce terme en accord à un monument? Et pourquoi est-ce que la Michna l'utilise au lieu du terme מצבה utilisé dans le verset de la Torah ou le terme ציון employé par le verset des Rois (II 23:17), et dans la Michna (Niddah 7:5).


Un autre point qui exige une clarification est la déclaration de Rabbi Chimon Ben Gamlier que les monuments n'ont pas besoin d'être faits pour les justes. Ceci semble contredire la coutume de longue date d'établir des monuments pour les justes, tel que nous voyons dans le verset (Rois II 23:17): ויאמר מה הציון הלז אשר אני ראה ויאמרו אליו אנשי העיר הקבר איש האלהים אשר בא מיהודה ויקרא את הדברים האלה אשר עשית על המזבח בית אל, Il demanda aussi: Quel est ce monument que je vois là-bas? Et les habitants lui répondirent: C'est le tombeau de l'homme de Dieu venu de Yeouda pour annoncer les faits que tu viens d'accomplir sur l'Autel de Bethel.
Une issue supplémentaire qui mérite notre attention est le langage du verset de la Torah: c'est le monument du tombeau de Rahel. Un monument est construit afin de mémorialiser le défunt, non pas le tombeau. C'est le monument de Rahel aurait semblé être une déclaration plus adéquate.


A la lumière de notre Midrach, Chaarei Simha explique qu'une matseiva (monument) sert l'un des deux buts. En général, elle est construite afin de mémorialiser le défunt. Mais dans le cas d'une personne juste telle que Rahel, elle est construite pour le bénéfice du vivant, afin qu'ils connaissent la location du tombeau, afin qu'ils prient au lieu du tombeau. La pratique de prier sur des tombeaux des justes remonte en arrière jusqu'à Calev, qui a prié sur les tombeaux des Patriarches (voir Sotah 34b et Rachi sur Bam. 13:22). Le terme général est matseivah, tel que dans le verset de la Torah. Les termes Tsiyoun et Nefech décrivent la fonction spécifique de la matseivah en question. Une matseivah construite pour le bénéfice du défunt, comme un mémorial pour lui, est référée par Nefech, ame, un terme qui connote la "vie". Car à travers le monument, le défunt continue de vivre dans la mémoire du vivant. D'autre part, une matseivah d'un juste, construite pour le bénéfice du vivant, est appelé un Tsiyoun, un marqueur, puisque sa fonction est de marquer le tombeau, afin que les gens connaissent où prier.

Donc, dans le verset des Rois, la Bible utilise spécifiquement le terme de Tsiyoun. Car le verset se réfère au tombeau d'un homme de Dieu, qui n'a pas besoin d'un Nefech. Néanmoins, un Tsiyoun a été construit pour le bénéfice du vivant.
La Michna cité, cependant, discute du surplus monétaire collecté pour l'enterrement d'une personne spécifique et décédée, qui peut être utilisé uniquement pour son bénéfice - afin de construire un Nefech, mais non pas pour le bénéfice du vivant - pour construire un Tsiyoun. Bien sûr, un Tsiyoun est construit pour le juste, mais, tel que R' Chimon Ben Gamliel dit, un nefech n'est pas construit, car un nefech est construit pour le bénéfice du défunt - afin qu'il continue de vivre - et un juste vit à travers ses actions. Et puisqu'un juste n'a pas besoin d'un nefech, l'argent collecté pour son enterrement ne peut pas être utilisé pour un monument. quant au tsiyoun, il doit être construit à partir d'autres argents.
Il est maintenant clair de pourquoi le verset de la Torah ne dit pas simplement C'est le monument de Rahel.

Rahel n'avait pas besoin d'un monument, un nefech. A la place, le verset présente une description précise du monument de Rahel: c'est le monument du tombeau de Rahel. Le monument n'a pas servit comme un nefech, mais plutôt comme un tsiyoun - comme un marqueur - pour les exilés de connaitre la location de leur ancêtre juste afin qu'ils pourraient plaider là-bas pour la miséricorde Divine, et par conséquent inspirer Rahel elle-même de plaider en leurs noms devant Dieu (Chaarei Simha, Malbim, et Homat Eich sur ce verset de la Torah).
Pour plus de discussion concernant la connotation de tsiyoun versus nefech, voir Tsiyoun LeNefech Chayah (p. 21-24 # 18-20) et Divrei Chaoul (sur ce verset).
Quelques rérences liées à l'aperçu sur le Midrach:
Michna Chekalim (2:5):
מותר המתים למתים מותר המת ליורשיו רבי מאיר אומר מותר המת יהא מונח עד שיבא אליהו רבי נתן אומר מותר המת בונין לו נפש על קברו Yerouchalmi Chekalim (2:5):
תני רבן שמעון בן גמליאל אומ' אין עושין נפשות לצדיקים דבריהן הן זכרונן
Rois II (23:17):
ויאמר מה הציון הלז אשר אני ראה ויאמרו אליו אנשי העיר הקבר איש האלהים אשר בא מיהודה ויקרא את הדברים האלה אשר עשית על המזבח בית אל
Michna (Niddah 7:5):
נאמנים לומר קברנו שם את הנפלים או לא קברנו נאמנים לומר על הבהמה אם בכרה אם לא בכרה נאמנים על ציון קברות ואין נאמנין לא על הסככות ולא על הפרעות ולא על הבית הפרס זה הכלל דבר שחשודין בו אין נאמנים עליו


RAHEL IMÉNOU EST LA עקרת בית

Il est dit dans plusieurs sources (Ber. Rab. 71:2; Bam. Rab. 14:7; Z.H. I:149b) que Rachel est une עקרת בית, ménagère de maison. En se basant sur cette déclaration, nous pouvons par homélie lier Rahel au Temple car le Temple est appelée également בית (Pessahim 88a).
En approfondissant la chose, Rahel a un lien beaucoup plus étroit au Temple à travers ses descendants. L'inauguration du Temple a eu lieu en Tichri comme il est dit (Rois I 8:2): Tous les citoyens d'Israel se réunirent auprès du roi Salomon dans le mois des האתנים, des puissants; car durant ce mois, les Patriarches Avraham et Yaakov sont nés (R.H. 11a), et où le mois des אתנים est une référence au mois de Tichri. L'inauguration du deuxième Temple a eu lieu le 25 Kislev par les Hachmonéens car les Bnei Israel étaient réellement indépendants car ils venaient de vaincre les syriens et les grecs; tandis que durant le temps de la première inauguration par Ezra et la grande assemblée, les Bnei Israel étaient encore sous domination perse comme il est dit (Ezra 9:9): Car nous sommes des esclaves; mais dans notre esclavage, notre Dieu ne nous a pas abandonnés: il nous a concilié la bienveillance des rois de Perse pour qu'ils raniment notre vigueur, relèvent la maison de notre Dieu.... D'après le Midrach (Yalkout Chimoni Rois Remez 184), l'inauguration du troisième Temple aura lieu avec l'aide de Dieu le plus rapidement possible durant le mois de Hechvan.

Preuve que le Troisième Temple est lié à Hechvan:
Dans le Sefer Yetsira, il est dit qu'Hachem a fait régner le נ(noun), il lui a attaché une couronne par l'odorat, les a multipliés l'un avec l'autre, et Il a crée avec le noun, le Scorpion dans le monde, le mois de Marhechvan dans l'année, l'intestin aveugle dans la personne. Puisqu'il a courroné la lettre noun par l'odorat, quel est le lien entre la création de MarHechvan à l'odorat, au mazal Scorpion et à la création de l'intestin dans l'homme.
On peut voir dans le mot עקרב, scorpion correspondant à MarHechvan, le fait que l'inauguration du troisième Temple aura lieu en MarHechvan. עקרב est 'עקר ב qui ressemble עיקר בית, Temple principal qui est le troisième Temple. Le fait qu'Hachem a associé l'odorat à MarHechvan(Sefer Yetsira) n'est pas surprenant non plus. Le mois MarHechvan correspond à la tribu de מנשה formé des memes lettres que נשמה. Ce n'est que la Néchama qui retre du plaisir de l'odorat. De plus la valeur numérique de מרחשון est la meme que celle de אר'ח נשמה = 604 qui est similaire de ריח נשמה, l'odeur de la Néchama. Un renforcement du fait que fait que l'inauguration du troisième Temple aura lieu en MarHechvan peut etre trouvé dans le mot עקרב qui a une valeur numérique de 372 qui est la meme que celle de דוד משיח.


Selon l'ordre des bannieères et l'ordre des mois en commencant par Nissan, nous allons trouver que les tribus d'Ephraim, de Ménaché et de Benyamin correspondent respectivement aux mois de Tichri, Hechvan et Kislev. Par conséquent, nous pouvons comprendre la raison pour laquellle le Zohar et le Midrach désignent Rahel Imenou par עקרת בית, ménagère de maison, car ses descendants (fils et petits-fils) correspondent aux mois durant lesquels les inaugurations des Temples appelés בית ont ou aura lieu.
De plus, nous pouvons comprendre l'ordre de ces trois tribus dans le Psaume(80:3) disant: devant Ephraim (Tichri, inauguration du premier Temple), Binyamin (Kislev, inauguration du deuxième Temple) et Ménaché (MarHechvan, inauguration du troisième Temple). Cela suit l'ordre des inaugurations des Temples, et non pas l'ordre de leur naissance ou des drapeaux correspondant aux tribus.
Nous pouvons aussi comprendre le verset תמך אשרי במעגלותיך בל נמוטו פעמי, Soutiens mes pas dans Tes sentiers, que ne chancellent pas mes pas(Psaumes 17:5). תמך sont les initiales de תשרי, מרחשון, כסלו. Donc, quand il y aura lieu l'inauguration du troisième Temple le plus rapidement possible avec l'aide d'Hachem, les pas ne chancelleront plus, AMEN.


RAHEL IMÉNOU EST LIÉE À LA PARNASSA

Dans le livre de prières Chaarei Hessed, il est dit qu'il faut avoir entre autres la kavana sur le verset (Tehilim 145:16): פותח את ידך ומשביע לכל חי רצון, Tu ouvres la main et rassasies avec bienveillance tout être vivant, que le monde est nourrit par le mérite de Rahel Iménou. Il dit que רחל est formé par les intiales de לכל חי רצון, tout être vivant.
Une autre allusion que Rahel est lié au gagne-pain est dans le verset (Ber. 48:7) disant que Rahel est enterrée à בית לחם qui peut être traduit par la maison du pain (encore le terme בית est lié à Rahel).


בשכמלו
Bannière