Parachat Noah'
Bannière
Bannière

Le secret de la force d'Israël

Paracha Vaye'hi


Avant de mourir, Jacob réunit ses enfants pour les bénir. Pour que cette bénédiction soit efficiente, Jacob dit: Hé-assefou, Rassemblez-vous, Hitqabetsou, serrez vos rangs, Vechim'ou, et écoutez...

Hé-assefou : Rassemblez-vous
L'Eternel avait dit à Abraham "Ta descendance sera aussi nombreuse que le sable de la terre". Quel est le sens de cette comparaison ? Un grain de sable isolé est vite emporté par les vagues tandis que beaucoup de grains entassés, liés les uns aux autres, deviennent une barrière, capable d'endiguer l'avance de la mer.

Tel est le message de Jacob à ses descendants: Un juif isolé peut être considéré comme perdu. La Halakhah interdit d'ailleurs aux juifs d'habiter dans une ville où il n'y a pas une communauté d'au moins dix personnes. Comment une famille isolée peut-elle valablement élever ses enfants, célébrer les fêtes, manger cachère et maintenir intégralement son identité. 

Les juifs ne se sont maintenus contre vents et marées comme ce sable du bord de mer que dans la mesure où ils étaient liés les uns aux autres, se soutenant et s'encourageant l'un l'autre. Pour demeurer juif on a besoin de cette chaleur humaine au sein la communauté, de ce sentiment de sécurité et de solidarité.

Hitqabetsou : serrez vos rangs

Rassemblez-vous et serrez vos coudes : deux conditions indispensables pour être réceptif au message de Jacob, notre ancêtre. Un juif ne peut pas vivre en ermite. Et si le judaïsme a triomphé des épreuves les plus terribles, il le doit à sa fidélité à la communauté, dans la cohésion et dans l'union des forces, dans la complémentarité des uns et des autres.

Israël sans la Torah n'est plus Israël. Tout le monde n'est pas apte à faire de l'étude sa principale occupation. Il faut se tourner alors vers l'association des deux frères Yssakhar et Zevouloun. : l'un s'occupant d'étude de la Torah, l'autre se chargeant de pourvoir à ses besoins, les deux se partageant le mérite de leur survie.

Vechim'ou, et écoutez.

Rassemblez-vous et écoutez: Hitqabetsou Vechim'ou. Le verbe Chema' signifie écouter mais aussi comprendre, être conscient de la réalité des choses. Ecouter, signifie également obéir, être soumis, aimer. Ecouter ses parents, c'est d'abord les aimer, les considérer, leur porter une certaine admiration et seulement après entendre ce qu'ils demandent pour l'accomplir.

Rassemblez et serrez vos rangs. Jacob n'attend pas de ses fils qu'ils soient tous pareils. Il connaît les aptitudes et le tempérament de chacun. Aussi les invite-t-il à mettre leurs forces propres dans la même bataille pour la même cause, la survie du peuple, la survie du judaïsme. Sans cette union de toutes les forces vives de la nation, le peuple risque de disparaître.

Le Midrach donne l’image de ce père qui, avant de mourir, réunit ses enfants et leur présente un fagot de bambous en leur demandant de le briser en deux. Aucun des enfants n’y arrive. Alors le père prend le fagot et en tire tige par tige qu’il brise aisément. Les enfants comprirent la leçon : tant qu’ils sont unis personne ne peut les vaincre. 

On l'a vu lors de la destruction du Second Temple de Jérusalem. Pourquoi le Temple a-t-il été détruit ? Nos Sages en voient la cause dans la haine gratuite qui régnait au sein du peuple. La haine entraîne la discorde et la discussion. La discorde entraîne la dislocation de la communauté et la fin du peuple juif. 

Cette simple expression employée par Jacob « Héassefou, Hitqabetsou Vechim'ou » « rassemblez-­vous, serrez les rangs et écoutez » constitue certainement l'essentiel du testament spirituel que Jacob tenait à transmettre à ses 12 enfants, puisque l'inspiration divine l'ayant quitté, il s'est contenté de bénir chacun selon sa vocation.

Jacob rappelle à ses enfants que le caractère universel du peuple d'Israël passe par son particularisme. C'est en étant un juif authentique que le juif atteint la dimension de l'homme universel. C'est pourquoi Jacob précise: écoutez Israël (autre nom de Jacob) votre père. En définitive, aux yeux des peuples, votre sagesse réside dans la Torah et pas dans toute autre doctrine que vous auriez envie d'aller chercher ailleurs, parce qu’elle vous paraît plus attrayante.

Grand Rabbin Jacques Ouaknin.

Bannière