Parachat Noah'
Bannière
Bannière

Faut-il choisir un roi pour le peuple hébreu?

Paracha Shoftim


Des juges et des commissaires seront placés à toutes entrées des villes dans le futur état d’Israël. .La justice fait fi aux proches ou aux riches. Elle doit garder son indépendance parce que D. lui même s’implique dans le jugement rendu.

Les prêtres: les cohanim prendront en charge cette haute responsabilité. L’homme qui refuse d’appliquer leur sentence, sera mis à mort. Il servira d’exemple pour le reste de la communauté.

Faut-il choisir un roi pour le peuple hébreu?

Dans l’affirmative, il devra se soumettre aux conditions ci après: Il est issu d’une mère juive, il ne multiplie pas des richesses et ne doit pas avoir beaucoup de chevaux. Il n’aura pas plusieurs femmes.

 Dès son accession au Trône, il écrira le livre de La Thora qu’il portera tout le temps avec lui.(Selon les uns il écrira que le livre de Dévarim, selon d’autres tous les cinq livres de la Thora.)

Les lieux de l’habitation des cohanim et des lévites se situent dans les six villes refuges emménagées pour les criminels qui ont commis un meurtre par inadvertance. 

Ces derniers resteront dans ces villes jusqu’à la mort du Grand Prêtre. Quarante deux lieux supplémentaires s’ajouteront aux six précités.

Le témoignage a une place importante dans le monde de la justice. La condamnation ou la relaxe seront réalisées par l’audition de deux témoins au minimum. 

 Les deux hommes feront l’objet d’une enquête méticuleuse afin d’éliminer des témoignages farfelus ou de mauvaise foi.

Pour préparer la guerre, les cohanim s’adressent aux futurs combattants et demandent à certains parmi eux de renoncer à s’incorporer. 

 Ainsi, l’homme qui vient de se marier ou bien qui vient d’acquérir une habitation nouvelle, ou encore qui vient de planter un nouveau verger sera élargi. 

Enfin le soldat qui par sa propre appréhension de la guerre va déstabiliser le moral de la troupe, lui aussi retourne chez lui.

Un cadavre trouvé dans un champ, sans pouvoir identifier son meurtrier est une énigme qui sera résolue ainsi: les anciens de la ville la plus proche, se lavent les mains en sacrifiant une génisse.

Ils déclarent ensuite:« Nos mains n’ont pas versé ce sang et nos yeux n’ont pas vu (le responsable de cet acte). Pardonne oh! Notre D. à ton peuple pour ce sang innocent versé».

Rabbin S.MALKA
Source: psemaine

Bannière