Parachat Noah'
Bannière
Bannière

Visitez la Terre...

Paracha Shla'h lekha


L’histoire d’un peuple se déplaçant pendant quarante ans dans le désert n’est pas banale. Ce n’est pas la vocation du peuple hébreu de vivre pareille aventure. Ce sont les événements fortuits qui l’ont placé dans des situations difficiles.

Les douze explorateurs vont se rendre en terre de Canaan pour une mission bien précise. « Visitez la terre et observez le peuple qui y réside »… « Apportez parmi les produits du sol ».

Dix explorateurs reviennent et annoncent que le pays visité « dévore ses habitants » et ne convient pas au peuple hébreu. Les deux restants prétendent le contraire et concluent « cette terre est bonne et même très bonne. »

La Thora traite les dix explorateurs de médisants. Toute la communauté prit peur et pleura toute cette nuit. Les sages considèrent que la nuit des pleurs se trouve être la nuit du 9 Av, date doublement triste parce qu’elle rappelle la destruction future des deux temples de Jérusalem.

Le prix à payer pour cette erreur est l’errance et la disparition dans le désert durant quarante années de tout mâle âgé de plus de vingt ans.

Nous essayons de saisir les motivations qui ont conduit les dix explorateurs, tous des chefs de tribu, à donner un aperçu si négatif du pays décrit comme celui où coule le lait et le miel.

D’après au moins deux motifs qu’ils ont avancés, nous pouvons supposer qu’ils avaient prémédité leur désir de na pas entrer en terre de Canaan.

Dans le verset 31 du chapitre 13, ils annoncent au peuple hébreu « que les habitants de ce pays sont plus puissants que nous ». Rachi rapporte que leurs intentions n’étaient pas d’ordre stratégique seulement.

Ils ont voulu influencer leurs coreligionnaires que même D. ne pouvait combattre les cananéens. C’est ainsi qu’ils ont introduit dans les esprits des hébreux une donne nouvelle. 

Les affaires humaines ne sont pas réglées par le Ciel. Le rapport de force est favorable aux puissants qui gouvernent ce pays et nous allons vers une défaite annoncée.

Dans le verset 33 du même chapitre ils décrivent les habitants comme des géants. Ils ajoutent : « nous étions des sauterelles devant eux et à leurs yeux nous étions pareil. »

Rachi pose la question logique : comment ont-ils communiqué avec les habitants de ce pays pour connaître leur avis ? La réponse est assez désarmante. Le cananéen disait à son voisin qu’il a aperçu une fourmi, en croyant avoir vu passer les dix explorateurs.

Ce sont là quelques remarques qui ont coûté au peuple hébreu une errance de quarante ans.

Rabbin S.MALKA
Source: psemaine

Bannière