Bannière

Dix attributs de Sainteté

Paracha Nitzavim


Et c’est (Devarim 29,9) « Vous êtes placés aujourd’hui tous devant Hachem, votre Éternel, les chefs de vos tribus, vos anciens, vos inspecteurs, tout homme d’Israël, etc. ». Il est décompté dix différents groupes. Ils sont par rapport aux dix attributs de sainteté se trouvant dans le pays d’Israël. Ils constituent la globalité de la sainteté. Ainsi, avant Roch Hachanah, nous lisons cette Parachah. Pour que toutes les Nefashot / âmes des différentes maisonnées d’Israël, les grands, les petits, les moyens, sachent qu’ils se trouvent inclus dans ce principe de dix. Ils doivent tous se rassembler et s’impliquer ensemble avec amour dans le principe de Moshe Rabenou, le véritable Juste. Il est donc nécessaire, à Roch Hachanah, de ‘voyager’ jusque vers lui. Cela correspond à la réparation de la Emounah / confiance dans les Sages. Grâce à cela se multiplient les livres, et alors se complète la Torah. 

On s’inclut dans le principe de la Pierre d’Assignation, l’intelligence englobante. Jusqu’à réussir à adoucir toutes les sortes de rigueurs dans les jugements et les contractions. Parce que lorsque l’intelligence se trouve incluse là-bas, il est attiré de la vie pour l’intelligence de toutes les Nefashot, pour tous les endroits et pour tous les jours. Parce que tous les changements concernant l’homme, le lieu et le temps sont relatifs à l’emprise de la rigueur des jugements. De là découlent toutes les possibilités de transgressions, toutes les atteintes, toutes les perturbations et les turpitudes dans le cœur.

Tout peut être adouci et supprimé grâce à l’intelligence englobante. Car là-bas se situe la source de tout. Il est possible de mériter cela au moyen du repentir. Lorsqu’on place toute sa confiance dans nos Sages. Grâce à cela on s’inclut là-bas, dans l’intelligence englobante. De là-bas, on attire des adoucissements pour chacun, n’importe là où il se situe, pour chaque jour et chaque moment. Ce que chacun saisit en fonction de sa situation particulière, chez lui ou en chemin, à tous les niveaux, à l’endroit où il se trouve, et selon son état à ce moment. Car, à cet instant précis, il lui est donné de s’attacher lui-même, dans sa situation, à Hachem. C’est cela « vous êtes placés aujourd’hui tous devant Hachem », la notion de l’homme, de l’espace et du temps. Vous, c’est-à-dire l’homme, le principe de l’ensemble des Nefashot. Vous vous trouvez, le principe de l’espace. Aujourd’hui, le principe du temps. Tous, devant Hachem votre Éternel.

Parce que vous tous, peu importe où vous vous trouvez, vous êtes là à votre place, en ce jour et à cet instant. Vous devez savoir qu’à ce moment vous vous tenez devant Hachem votre Éternel. Cette appréhension est possible grâce à votre inclusion dans ce principe du vrai Juste. Ce qui correspond au Saint des Saints, à la Pierre d’Assignation. Car là-bas se situe la racine des dix saintetés. Elles sont la racine de la Torah. C’est (ibid. 29,11) « afin d’entrer dans l'alliance de Hachem, ton Éternel » . C’est-à-dire attirer sur soi-même toute la Torah, depuis sa source supérieure, depuis l’intelligence englobante. Parce que c’est (ibid.) « dans son pacte solennel, avec lequel il traite avec toi en ce jour ». Cela correspond (Ps. 95,7) « aujourd’hui, si vous écoutez Sa Voix ! » Pour nous renforcer et recommencer chaque jour, à chaque instant. Ce qui se rapporte (Devarim 29,13-14) « et ce n’est pas avec vous seuls que Je contracte cette alliance-là et cette imprécation-là. Mais c’est avec celui qui est avec nous présent ici aujourd’hui devant Hachem, notre Éternel et avec celui qui n’est pas ici avec nous aujourd’hui ». 

Il importe pour chaque individu de savoir à tout moment, durant toute son existence, que de lui dépendent toutes les Nefashot de toutes les générations futures à venir de lui. Et de celles-ci dépendent toutes les Nefashot de toute la Maison d’Israël. Rachi nous explique que tout Israël dépend l’un de l’autre. Raison pour laquelle il importe d’attirer sur soi-même la réparation et l’adoucissement grâce à l’intelligence englobante. Elle peut être méritée au moyen de la Emounah dans les Sages. Ce qui est possible essentiellement grâce à Roch Hachanah. Car chaque individu à l’obligation de dire (Sanhedrin 37.) « pour moi le monde a été créé ! » Et lorsqu’une personne mérite cela, alors ce mérite rejaillit également sur toutes les générations, jusqu’à la fin de toutes les générations. Mais malheureusement, comme l’expliquent là-bas nos Sages ZL, le contraire est également valable, que nous en soyons protégés.

Tout peut se réaliser uniquement lorsque chacun sait dans son Nefesh / âme précisément dans quelle direction il veut s’orienter. Pour cette réparation, il a besoin du vrai Juste, correspondant à cette intelligence englobante. Parce que là-bas sont enracinées toutes les Nefashot, celles qui sont présentes et celles qui ne sont pas là maintenant. C’est (Devarim 29,14) « aujourd'hui avec nous », parce que l’essentiel de la réparation s’opère au moyen de ce principe de ‘aujourd’hui’, « si vous écoutez aujourd’hui ». Il a été précisé plus haut la nécessité pour chaque individu de savoir ce qui lui incombe de réaliser en ce jour, à ce moment.

 Comme il est écrit (Job 7,18) « pourquoi lui demander des comptes chaque matin et l’éprouver à tout instant ». Comme l’ont dit nos Sages ZL, et expliqué par Rachi en plusieurs endroits, sur ce verset (Devarim 28,1) « ce que Je te commande aujourd’hui » dans la Parachah Tavo et lors de la récitation du Chema sur ce verset. Rachi nous enseigne que chaque jour doit être à tes yeux comme une nouveauté. Examinez bien dans tout le livre de Devarim / Deutéronome, et vous trouverez partout que chaque fois où Israël est mis en garde de vivre selon la Torah, à chaque fois est répété le mot « aujourd’hui ». Pour nous éclairer et démontrer à tout un chacun que l’essentiel du commencement du rapprochement c’est « aujourd’hui ». Pour bien nous signifier lors de chaque jour et à tous les instants, là où l’on se trouve.

Et c’est (ibid. 27,9) « Moshe parla etc., à tout Israël: "Fais silence et écoute, ô Israël ! En ce jour, tu es devenu le peuple, pour Hachem ton Éternel" ». Rachi explique là-bas de façon très explicite « que les paroles de la Torah te paraissent chaque jour comme si tu étais entré aujourd’hui avec Lui dans l’Alliance (Berakhoth 63b) ». C’est « fais silence et écoute », l’explication de ces mots se rapporte à tendre l’oreille et à écouter attentivement. D’où la nécessité d’être à l’écoute avec son oreille et son cœur, pour entendre, comprendre et recevoir précisément comme il convient qu’en ce jour tu es devenu un peuple. C’est-à-dire chaque jour et à tous les instants. Cela correspond à l’explication de nos Sages ZL sur ce verset, dans l’étude de la sainte Torah il importe dès le début de bien examiner le sujet selon le principe (Shabat 63) d’étudier et ensuite de comprendre puis d’approfondir. Raison pour laquelle ce verset se trouve rapproché du verset de « en ce jour vous êtes devenu un peuple ». Pour bien nous faire ressortir et que nous nous souvenions chaque jour, à chaque instant que nous sommes devenus un peuple. Nous devons bien écouter et nous rappeler cette notion et ensuite bien réfléchir et approfondir ce sujet à chaque instant. Pour savoir constamment ce qui se passe durant tous les jours de notre existence. Et nous rappeler à nous-mêmes qu’il existe une intelligence englobante qui permet de tout adoucir et réparer.

Cela correspond à tout notre service durant tout ce saint et impressionnant mois de Tichri, toute cette notion de « tête de l’année ». Nous sommes alors occupés à adoucir la rigueur des jugements au moyen de notre inclusion dans l’intelligence englobante. En revenant alors au repentir concernant l’atteinte contre la Emounah dans nos Sages. D’où le concept des sonneries du Shofar, pour réveiller en nous les sons du moment du Don de la Torah. De sorte à attirer la plénitude de la Torah, de l’intelligence qui permet de tout adoucir. Pour cela nous voyageons vers les Justes à l’occasion de Roch Hachanah. Ils correspondent à la Pierre d’Assignation, au Saint des Saints. Ensuite, durant les dix jours de pénitence, nous sommes occupés chaque jour à revenir au repentir sur la faute contre la Emounah dans les Justes. Cela représente la base de tout. 

Et d’autant plus on revient au repentir complet et on complète encore plus la Emounah, ainsi se multiplient encore plus les saints livres. Ainsi se construit et se complète la Royauté. Elle correspond à la Emounah qui doit se construire et se diffuser au niveau de tous les membres, depuis la tête jusqu’au talon. Jusqu’à ce que la veille du jour de Kipour, l’édifice de la Emounah soit bien établi. Ainsi, l’on mérite d’attirer durant le saint jour de Kipour des voix et des sons d’autant plus intérieurs, supérieurs et impressionnants. C’est-à-dire qu’il devient possible de recevoir les voix du Don de la Torah depuis des positions plus élevées. Parce qu’alors se complète la Torah à l’extrême de la plénitude. Alors, on mérite d’attirer les Tables de pierre ici-bas. Parce qu’en ce jour les Tables de pierre de l’Alliance nous ont été données. Alors le Grand-Prêtre pénètre à l’Intérieur de l’Intérieur, à l’emplacement de la Pierre d’Assignation, pour amener le Pardon sur Israël !

Chabat Chalom et Chanah Tovah
Elhanan