Parachat Vayishlah
Bannière

Vous écouterez Mes Lois

Paracha Ekev


Il est écrit (Devarim 7,12) « ce sera, parce que vous écouterez Mes Lois ». Dans toutes les précédentes Parachiot / chapitres, Moshe Rabenou leur exprime de nombreuses remontrances pour qu’ils observent les indications contenues dans la Torah. Il éclaire en eux cette sainte connaissance. Pour qu’ils sachent combien ils sont aimés et précieux pour le Saint, béni soit-Il. Il veut, précisément depuis un monde matériel, qu’ils Le connaissent et Le reconnaissance. Les empêchements proviennent seulement d’eux, à cause de leurs transgressions.

Et plus particulièrement à cause de leurs plaintes et de leurs discordes contre Moshe et Aaron. Comme cela est relaté depuis le début de ce cinquième et dernier Livre de la Torah, Devarim / Deutéronome, jusqu’à cette Paracha. Jusqu’alors la plupart des remontrances sont relatives à la faute des explorateurs. Ils ont provoqué des pleurs pour les générations, comme il est écrit (Devarim 1,45) « à votre retour vous avez pleuré devant Hachem ». La conséquence va être la destruction du Sanctuaire. Cela se rapporte à l’ensemble des transgressions, elles représentent le contraire du saint savoir. Malgré tout, Hachem n’altère en rien Son Amour pour eux. Il se maintient parmi eux pour les amener vers le pays d’Israël. Déjà, Il leur a fait hériter le pays de Sihon et de Og.

Ce sont eux, en tant qu’anges, qui avaient dénoncé la création de l’homme. Ils ont dit (Ps. 8,5) « Qu’est-ce que l'homme, pour que Tu te souviennes de lui ? » Hachem les a fait tomber sur la terre. Là ils ont échoué dans ce monde à cause des envies de concupiscence. Malgré tout, il subsiste d’eux les accusations qu’ils ont portées et comme conséquence les épreuves auxquelles l’homme est soumis. En effet, c’est eux qui sont à l’origine de la plupart des incitations fomentées par Bilaam le mécréant. Il les fréquentait et il était associé dans leurs dépravations. Comme il est souligné à ce sujet (Sanhedrin 105). Également d’eux découle la faiblesse des conceptions des explorateurs. Ils ont instillé dans leur pensée d’exprimer de la médisance sur le pays d’Israël. Comme il est écrit (Devarim 1,28) « et nous avons vu là-bas des enfants de géants ». De là découle la destruction du Sanctuaire.


Moshe Rabenou, par sa grande force, il a détruit et supprimé Sihon et Og. Car ils se tenaient précisément en travers du chemin vers la frontière du pays d’Israël. Ils représentent le contraire du pays d’Israël. Là où se dévoile le Savoir, cette notion des supérieurs en bas et des inférieurs en haut. Parce que l’homme possède en lui une force supérieure à celle des anges ! Moshe Rabenou a réussi à éradiquer cette écorce représentée par Sihon et Og. C’est tout le sujet traité dans la Paracha de Devarim jusqu’à cette conclusion (là-bas 3,21) « et à Yehoshoua je commandai en ce temps-là : tes yeux ont vu ce que Hachem votre l’Éternel a fait à ces deux rois ; ainsi Hachem fera à tous les royaumes vers lesquels tu vas passer ». Il est ainsi fait allusion à l’essentiel de la grande et pénible guerre qui est la principale guerre de chaque individu. Il s’agit de la guerre contre les instincts de ce monde. Le plus important consiste à ne pas avoir peur et ne pas du tout craindre, parce que Hachem se trouve avec nous.

Il remplit toute la terre de Son Honneur. Hachem est avec toi et tu réussiras, etc. Comme il est écrit (L.M. II 4,8) « l’homme doit traverser dans ce monde un pont étroit. L’essentiel : ne pas du tout avoir peur ». Comme il est écrit (Devarim 3,22) « ne les craignez point; car Hachem, votre Éternel, combattra Lui-même pour vous ».

Cette mise en garde est adressée tout particulièrement à Yehoshoua dans le précédent verset. Parce que Yehoshoua représente l’élève, relatif au verset (Yeshayahou 26,19) « que tes morts revivent, que tes cadavres se relèvent ! Réveillez-vous et poussez des cris d’allégresse, vous qui demeurez dans la poussière », les initiales des mots de ce verset forment le nom de Yehoshoua. L’essentiel consiste donc à bien saisir cette notion de se renforcer.

Il faut se renforcer soi-même, mais aussi tout Israël, au moyen de la force transmise par Moshe Rabenou. Pour ne jamais en arriver à désespérer, ou à tomber, à cause de quoi que ce soit, malgré tout ce qui peut se passer et nous arriver. Nous devons être forts selon la force de notre Maître Moshe Rabenou. Parce que Hachem est constamment avec nous, parce qu’Il remplit toute la terre de Son Honneur. C’est toute cette notion mentionnée plus haut « ne les craignez point ». Parce que le Juste, correspondant à Moshe Rabenou, peut faire tomber les anges accusateurs.

Ceux qui proviennent et s’enchaînent selon les écorces de Sihon et de Og. Ils apparaissent comme n’ayant encore aucune connaissance de Hachem ! Mais, le Juste réveille et secoue tous ceux qui résident encore dans la poussière. Ce sont tous ceux de bas niveau qui n’ont pas encore vraiment conscience que Hachem se trouve avec eux et qu’Il remplit toute la terre de Son Honneur. D’où toute la mise en garde de Moshe Rabenou à Yehoshoua (Devarim 3,21 mentionné plus haut) « et à Yehoshoua je commandai en ce temps-là, etc. » Il s’agit de Sihon et de Og, dont leur force provenait des accusations des anges. Du fait que ces deux royaumes ont déjà été abattus, ainsi nous constatons avoir la force nécessaire pour annuler les accusations des anges. Nous pouvons être assurés et renforcés, Hachem procédera ainsi aussi avec tous les royaumes où tu vas te rendre. Assurément, tu hériteras du pays d’Israël. Car là-bas se situe l’essentiel du dévoilement de ce savoir transmis par Moshe Rabenou. Ce principe (Pessahim 50.) « les supérieurs en bas et les inférieurs en haut ».

Il s’ensuit que tout ce qui ressort du livre de Devarim / Deutéronome est relatif à illuminer en eux ce savoir. Leur faire prendre conscience de l’importance de la constante miséricorde de Hachem en faveur d’Israël. Bien qu’il leur arrive d’agir comme ils le font, malgré tout Hachem reste avec eux. Il les renforce ainsi, et il leur dit « n’ayez pas peur ! » Toute la Paracha de Vaethanan développe beaucoup cette notion des « supérieurs en bas et les inférieurs en haut ».

Il s’agit de l’essentiel de cette connaissance, la Grandeur de Hachem se dévoile précisément grâce à l’homme dans ce monde-ci. Par contre, les anges n’ont pas accès à cette connaissance de Hachem, et ils ne possèdent pas la force des Justes dans ce monde-ci. C’est (Devarim 3,23) « En ce temps je suppliai Hachem, en disant : Dieu ! Hachem ! Tu as commencé à montrer à ton serviteur ta Grandeur et ta Main puissante ; car quel est le Dieu au ciel et sur la terre qui fait comme tes Oeuvres et comme tes Actions fortes ? » Précisément, il n’existe aucun ange qui puisse agir selon Tes Actions. Mais, l’homme inférieur, celui qui réside ici-bas, a en potentiel la possibilité d’agir selon Tes Actions et selon Ta Rigueur. Ce sont les saints Justes qui dans ce monde-ci peuvent créer des mondes. Comme l’ont dit nos Sages ZL (Zohar, préface 5) sur le verset (Yechayaou 51,16) « fonder la terre et dire à Tsion : “Tu es Mon Peuple. ” Il ne faut pas lire « Mon Peuple » mais « avec Moi ». Raison pour laquelle je demande (Devarim 3,25) « que je passe et que je voie le pays ».

Pour arriver dans le pays d’Israël, parce que là-bas se trouve l’essentiel de l’ensemble des mondes. Et là-bas peuvent s’observer les fondements de l’importance d’Israël avec le Sanctuaire. Aussi, il a beaucoup multiplié ses prières pour cela. Malgré tout, sa demande n’a pas été exaucée, au point où Hachem lui a dit (là-bas 26) « Assez ! Ne Me parle pas davantage à ce sujet ». Il lui a dévoilé qu’après tout ce qu’il a saisi, ce qu’aucun ange ou chérubin ne peut atteindre, malgré tout il reste encore des compréhensions tellement élevées, elles ne peuvent pas être saisies durant son existence. Mais c’est son élève, Yehoshoua, qui parviendra à les faire pénétrer dans le pays d’Israël grâce à sa force. Mais lui-même, il lui est impossible de venir dans le pays d’Israël.

Tout cela se rapporte aux impressionnantes compréhensions relatives au savoir. Car Hachem accomplit de grands prodiges avec de grandes miséricordes pour faire connaître aux hommes Sa Puissance. Pour que tous ceux qui résident ici-bas sachent qu’Il remplit toute la terre de Son Honneur. Ainsi, il a repris avec eux tout le déroulement du Don de la Torah. Parce que tout s’est passé pour éclairer ce saint savoir dans le monde. Il est écrit (là-bas 4,35) « Toi, tu as été initié à cette connaissance : que Hachem est l'Éternel, il n'en est point d'autre ». Ainsi s’éclaire et se poursuit tout cet ordonnancement (là-bas 35) « rien d'aussi grand n’est encore arrivé », (36) « du milieu de ce feu tu as entendu ses paroles », (5,4) « face à face Hachem vous parla ». Il est revenu sur tout ça avec eux et il leur a rappelé qu’ils doivent se souvenir de l’importante force dont dispose l’homme dans ce monde. Ce qu’aucun ange ne peut mériter. Il peut parler avec Hachem « face à face ».

Source: Elhanan Lepek