Parachat Vayigach
Bannière

La Téshouva, l’unité, la Torah: la sauvegarde du peuple Juif

Paracha A'harei Mot


וַיְדַבֵּר ה״, אֶל-מֹשֶׁה, אַחֲרֵי מוֹת, שְׁנֵי בְּנֵי אַהֲרֹן--בְּקָרְבָתָם לִפְנֵי- ה״, וַיָּמֻתוּ.

L'Éternel parla à moïse, après la mort des deux fils d'Aaron, qui, s'étant avancés devant l'Éternel, avaient péri,

וַיֹּאמֶר ה״ אֶל-מֹשֶׁה, דַּבֵּר אֶל-אַהֲרֹן אָחִיךָ, וְאַל-יָבֹא בְכָל-עֵת אֶל-הַקֹּדֶשׁ, מִבֵּית לַפָּרֹכֶת--אֶל-פְּנֵי הַכַּפֹּרֶת אֲשֶׁר עַל-הָאָרֹן, וְלֹא יָמוּת, כִּי בֶּעָנָן, אֵרָאֶה עַל-הַכַּפֹּרֶת
et il dit à Moïse: "Signifie à Aaron, ton frère, qu'Il ne peut entrer à toute heure dans le sanctuaire, dans l'enceinte du voile, devant le propitiatoire qui est sur l'arche, s'il ne veut encourir la mort; car je me manifeste, dans un nuage, au-dessus du propitiatoire.


בְּזֹאת יָבֹא אַהֲרֹן, אֶל-הַקֹּדֶשׁ: בְּפַר בֶּן-בָּקָר לְחַטָּאת, וְאַיִל לְעֹלָה
Voici comment Aaron entrera dans le sanctuaire: avec un jeune taureau comme expiatoire, et un bélier comme holocauste.
(Nous nous attachons au dernier verset, les deux premiers ayant été ramenés pour donner le contexte).
Le mot זֹאת par lequel débute notre troisième verset, forme les premières lettres des trois mots (lire jusqu’au bout, il n’y a pas d’erreur) :
- תשובה, la Téshouva (repentance) ;
- אחדות, l’unité ;
- תורה, la Torah

En effet, la lettre ז = Zayn (qui est la première de זֹאת), peut s’orthographier זיין , qui est une allusion à la Torah. En effet, כלי זיין signifie « ARME », et la Torah est une ARME contre le mauvais penchant ; comme nous l’enseignent nos sages « J’ai créé le Yétser Ara’ / Mauvais penchant ; J’ai créé la Torah qui est une épice (une Arme pour contrecarrer le mauvais penchant) ».

Cela vient nous dire, en allusion, que ces trois notions rapprochent de la guéoula, la délivrance. En effet, à propos de la Téshouva il est écrit (Deutéronome / Dévarim Ch. 30 v. 2 et 3) [les premiers mots de chaque verset sont de la même racine que Téshouva, les versets parlant de la Téshouva] :
וְשַׁבְתָּ עַד- ה״ אֱלֹקֶיךָ, וְשָׁמַעְתָּ בְקֹלוֹ, כְּכֹל אֲשֶׁר-אָנֹכִי מְצַוְּךָ, הַיּוֹם: אַתָּה וּבָנֶיךָ, בְּכָל-לְבָבְךָ וּבְכָל-נַפְשֶׁךָ.
que tu retournes à l'Éternel, ton D.ieu, et que tu obéisses à sa voix en tout ce que je te recommande aujourd'hui, toi et tes enfants, de tout ton cœur et de toute ton âme,

וְשָׁב ה״ אֱלֹהֶיךָ אֶת-שְׁבוּתְךָ, וְרִחֲמֶךָ; וְשָׁב, וְקִבֶּצְךָ מִכָּל-הָעַמִּים, אֲשֶׁר הֱפִיצְךָ ה״ אֱלֹקֶיךָ, שָׁמָּה.
l'Éternel, ton D.ieu, te prenant en pitié, mettra un terme à ton exil, et il te rassemblera du sein des peuples parmi lesquels il t'aura dispersé.

Pour la אחדות (A’hdouth), l’unité, de même que le Temple a été détruit pas la haine gratuite, de la même manière sa construction doit être faite par la אחדות (A’hdouth), l’unité.

En ce qui concerne de la Torah, il y est écrit (Osée Ch. 8 v. 10) :
גַּם כִּי-יִתְנוּ בַגּוֹיִם, עַתָּה אֲקַבְּצֵם; וַיָּחֵלּוּ מְּעָט, מִמַּשָּׂא מֶלֶךְ שָׂרִים.
Mais ils ont beau prodiguer leurs présents parmi les nations, déjà je les rassemble [contre eux], et bientôt ils seront accablés sous la charge du roi des princes.

C’est ce que dit notre verset בְּזֹאת, c’est à dire « avec זֹאת » qui est : la Téshouva, l’unité et la Torah, « Aaron entrera dans le sanctuaire », c’est à dire que Mashi’ah viendra et il y aura la résurrection des morts, et alors Aharon viendra en personne dans le sanctuaire.

Sources: Jardins de la Torah

Bannière