Parachat Vayigach

Une start-up israélienne élimine à 98% le mercure des pollutions industrielles

Israël Technologies


Le mercure (Hg) est un polluant mortel, très toxique pour l’homme, qui contamine la chaîne alimentaire aquatique, source de nourriture pour des milliards d’organismes. Le mercure est émis dans l’atmosphère par les gaz de combustion polluants de nombreuses industries. La société israélienne MercuRemoval, développeur de solutions de traitement de gaz, vient d’annoncer des résultats positifs d’un essai mené avec Israel Electric Corporation (IEC). 

Sa technologie innovante a démontré une efficacité très élevée dans l’élimination du mercure des émissions de gaz de fumée, le taux d’absorption et d’élimination du mercure atteignant 98% ! La technologie a été développée par le Pr Yoel Sasson et le Dr Zach Barnea, de l’Institut Casali de chimie appliquée de l’Université Hébraïque de Jérusalem (UHJ) selon un accord exclusif avec Yissum, société de transfert de technologie de l’UHJ.

La nouvelle technologie de MercuRemoval est un procédé basé sur un liquide absorbant unique mis en œuvre dans un dispositif de contrôle de pollution largement utilisé, l’épurateur par voie humide. Le flux de gaz de combustion pénètre dans l’épurateur dans lequel circule un complexe de liquide ionique et d’agent oxydant. Le mercure est oxydé et forme un complexe stable dans le liquide.

Le liquide est ensuite régénéré par un procédé par lequel le mercure métallique précipite rapidement à partir de la solution et peut être quantitativement séparé et recueilli, tandis que le liquide absorbant est régénéré et réutilisé dans le procédé. Le système élimine toutes les formes de mercure, du plus simple au plus complexe. Il s’agit d’un processus de régénération et de séparation du mercure. Ce système peut être installé sur mesure et installé dans le cadre d’une rénovation. Cette solution évolutive est applicable à diverses industries, d’usines et de process émettant du mercure.

Les essais se déroulent à la centrale « Rutenberg » près d’Ashkelon, en Israël, et sont soutenus par la commission R&D de l’IEC. En raison des charbons propres utilisés dans la centrale et pour les besoins des expériences, la concentration de mercure dans les gaz de fumée a été enrichie.

« Nous sommes très satisfaits du taux exceptionnel d’absorption et d’élimination du mercure obtenu, extraordinaire par rapport aux autres technologies existantes« , a déclaré Hagay Keller, CEO de MercuRemovel. «Notre système offre non seulement une efficacité supérieure, mais aussi des avantages environnementaux et financiers importants. Il s’agit d’un système fermé et contrôlé, entièrement régénératif. 

En outre, notre solution réduit considérablement les coûts opérationnels par rapport aux autres solutions couramment utilisées. Nous recherchons des partenaires stratégiques à l’échelle mondiale sur divers marchés et segments. Nous sommes impatients de lancer d’autres collaborations et de commencer la commercialisation en 2017 ou 2018. Nous cherchons également à recueillir des fonds pour soutenir nos efforts de R&D et de commercialisation« .

« Nous voulons soutenir le développement de solutions innovantes pour protéger l’environnement« , a déclaré Ron Weiss, vice-président des projets d’ingénierie et de développement des affaires, CEI. « La IEC répond aux normes rigoureuses requises pour les émissions de mercure provenant des gaz de combustion. Nous sommes impressionnés par le système de MercuRemoval et nous croyons qu’en soutenant et en validant ces technologies, nous pouvons contribuer à l’effort global de réduction des émissions mondiales de pollution« .

La pollution au Mercure s’accumule dans la chaîne alimentaire
Le mercure est transporté dans le cycle de l’eau dans la nature et se transforme en méthylmercure hautement toxique, qui s’accumule dans la chaîne alimentaire, principalement les poissons. La tendance mondiale vers le contrôle des émissions de polluants et la prise de conscience internationale du problème et des risques du mercure ont conduit les agences de protection de l’environnement du monde entier à introduire des réglementations et des normes strictes limitant les émissions de mercure. Des procédés sont donc nécessaires pour réduire ou même éliminer les émissions entièrement. 

Les technologies de contrôle du mercure couramment utilisées sont basées sur des combinaisons d’injection de charbon actif (ACI), de filtres et d’additifs chimiques. Ces technologies souffrent d’inconvénients majeurs, notamment une efficacité limitée et variable, des investissements importants et de dépenses opérationnelles importantes et de sous-produits contaminés devant être recyclés ou éliminés.

À propos de MercuRemoval
MercuRenoval Ltd. développe des solutions de traitement de gaz. Son système innovant pour l’élimination du mercure des flux de gaz est basé sur une technologie nouvelle protégée par des brevets déposés aux États-Unis, dans divers pays de l’UE et en Chine. La société a été fondée en 2015 au sein de Hutchison Kinrot, l’un des principaux investisseurs dans le domaine de la technologie environnementale, détenue par Hutchison Water de CK Hutchison Holdings Ltd. MercuRemoval a récemment reçu un financement supplémentaire de l’Autorité de l’innovation d’Israël dans le cadre du programme Incubateurs.

Source: Science Info Israel

Bannière