Parachat Vayetse

Les coquelicots du Néguev (Israël) sont-ils de plus en plus rouges

Israël Technologies

Alors que Fabrice Nicolino (journaliste à Charlie Hebdo) et Franck Laval (militant, président de Écologie sans frontière) viennent de lancer l’appel Nous voulons des coquelicots, demandant l’interdiction de tous les pesticides en France, qui a déjà reçu plus de 224000 signatures, Ezra Banoun (expert en énergies renouvelables)

et Norbert Lipszyc (Président de la Société de Protection de la Nature en Israël, SPNI France) rappellent que les sites du Néguev reconquis sur la partie occidentale et mis en culture depuis se recouvrent chaque année de coquelicots et d’anémones.

Ces sites touristiques sont très prisés des israéliens et des milliers de familles qui viennent les visiter le Néguev occidental tapissé de rouge. Les visiteurs qui viennent admirer ce spectacle éphémère, une à deux semaines par an, se demandent pourquoi les coquelicots du Néguev sont de plus en plus rouges.

Une étude menée conjointement par l’Université Ben Gourion du Néguev et la Faculté d’agronomie, alimentation et environnement de Rehovot (Université Hébraïque de Jérusalem) a montré que les troupeaux de bovins des fermes israéliennes et des bédouins sont de plus en plus nombreux à venir pâturer les étendues du Néguev. Les troupeaux ne s’approchent pas des coquelicots, toxiques, mais broutent à plaisir toutes les autres herbes.

Les coquelicots ne sont plus ombragés, et ils sont de plus en plus exposés au soleil. Résultats : les coquelicots du Néguev sont chaque année de plus en plus rouges…

Ezra Banoun précise : « Le Néguev est une région désertique qui s’étendait sur 60% du territoire israélien lors de la création de l’Etat. David Ben Gourion, premier président de l’état a déclaré : ‘’si nous ne parvenons pas à vaincre le désert, le désert nous vaincra’’. Une campagne publique a été lancée pour attirer des pionniers dans les pôles définis pour la reconquête méthodique du désert. Avec comme slogan ‘’Nous allons faire refleurir le désert’’. Des dizaines de milliers de pionniers se sont portés volontaires. Aujourd’hui déjà le quart du désert du Néguev a refleuri ! La région reconquise est devenue le grenier à blé du pays, un centre de High Tech et de Recherche de niveau international et la région où se développent le plus vite l’utilisation de l’énergie solaire. Les efforts ont été poursuivis génération après génération avec pour objectif de reconquérir et de faire fleurir 50% du désert en 2030, et de continuer jusqu’à ce que tout le désert fleurisse ».

Source: Science Info Israel