Parachat Behar
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

L’appli israélienne Sweetch qui empêche le diabète

Israël Technologies

Les podomètres et autres outils connectés permettant de mesurer son activité physique connaissent un succès croissant. Mais il manquait un outil connecté pour mesurer son activité physique et le risque de déclarer un diabète. Voilà qui est fait, avec la start-up israélienne Sweetch, spécialisée en santé numérique, qui s’est donnée pour mission de « rendre le monde plus sain » et d’empêcher les personnes à risque de développer un diabète. Fondée en 2013, Sweetch a développé une plate-forme de prédiction clinique et un moteur d’analyse comportementale. Sweetch est un mot créé à partir de « doux » (sucré) en référence au diabète – et « switch », en référence au changement de mode de vie. Sa mission.

Plus de 86 millions d’américains et 63 millions d’adultes européens ont un niveau de sucre sanguin supérieur à la normale, mais pas assez élevé pour être considéré comme un diabète, selon les statistiques. Cette population pré-diabétique va très probablement développer un diabète de type 2.


Sweetch vient de lever 3,5 M$ pour développer sa technologie visant à identifier les individus qui risquent de développer le diabète ou d’autres maladies chroniques. Le tour de table a réuni le groupe Philips et la plate-forme de crowdfunding OurCrowd basée à Jérusalem, avec la participation des investisseurs Pontifax et Lionbird. «Nous sommes fiers d’avoir la confiance de ces entreprises mondiales reconnues. Nous avons une mission à réaliser, faire en sorte que la population mondiale soit en meilleure santé, et cela ne peut se faire que grâce à l’utilisation d’appareils intelligents connectés avec l’analyse du big data et au niveau individuel », explique Dana Chanan, CEO et co-fondatrice de Sweetch.

150 minutes de sport par semaine pour sa santé
Avec 387 millions de patients diabétiques dans le monde, le diabète est la principale cause des maladies chroniques les plus importantes telles que la crise cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux, l’insuffisance cardiaque congestive, l’insuffisance rénale, la cécité et les amputations. Selon l’American Diabetes Association, on estime que 600 milliards $ par an sont dépensés pour le diabète aux Etats-Unis seuls.

Plusieurs grandes études cliniques ont prouvé que 150 minutes d’activité par semaine réduisent le risque de conversion prédiabète-diabète de 58%. Les mêmes études indiquent que 80% des pré-diabétiques ne respectent pas les recommandations de l’OMS, des Centers for Disease Control and Prevention, et de l’American Heart Association. Dana Chanan conclue : « pour beaucoup de gens, la notion de 150 minutes d’exercice peut être rebutante, aussi Sweetch introduit un mode de vie sain par petites étapes ».


Source: Israel Science Info