Parachat Behar
Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Israël va envoyer 160 millions de guêpes pour combattre des parasites

Israël Technologies


L’Afrique du Sud a signé un contrat de 24 millions $ avec la société israélienne BioBee pour la livraison de 160 millions de guêpes tueuses afin d’aider les agriculteurs à se débarrasser des parasites de façon naturelle, notamment sur les tomates. Les guêpes vont être déployées dans les vignobles et les vergers à travers l’Afrique du Sud, ce qui va réduire considérablement l’utilisation de pesticides toxiques. Les guêpes vont lutter contre les cochenilles, des insectes minuscules qui ravagent les cultures. BioBee a mis au point un système biologique exempt de produits chimiques qui utilise des insectes prédateurs pour attaquer et tuer les insectes nuisibles.


BioBee livre les guêpes quand elles sont encore au stade de la chrysalide. Dans le cocon, BioBee a préalablement placé des cochenilles. En devenant adulte, la guêpe mange les entrailles de la cochenille, à l’intérieur même du cocon. Les larves de guêpes vivent à l’intérieur de la cochenille comme des parasites, mais elles finissent par tuer leurs hôtes. Ensuite, l’agriculteur place les cocons sur les plantes, et quand les guêpes émergent, elles continuent à se nourrir de cochenilles et de leur progéniture, permettant ainsi de lutter contre les ravageurs.
« Les générations suivantes de guêpes pourront contrôler efficacement les cochenilles à long terme», explique BioBee. « La guêpe prédatrice est très précieuse pour contrôler la cochenille en Afrique du Sud, réduire les populations de cochenilles qui infestent les agrumes et les vignes. Cela augmente aussi la productivité. »

Selon BioBee, sa solution est un bon investissement pour les agriculteurs, et une excellente alternative aux pesticides chimiques qui sont limités par les lois internationales. Les experts plaident depuis longtemps pour une diminution de l’utilisation de pesticides chimiques agressifs afin de préserver la santé publique. En outre, les pesticides nuisent à l’environnement en polluant l’eau et l’air, car ils sont facilement transportés par le vent.
D’autre part, avec le temps, les parasites développent une résistance aux pesticides. Cela encourage les agriculteurs à utiliser de plus en plus de pesticides, alors que des générations de puissants super-insectes prolifèrent. BioBee s’est spécialisée dans la lutte biologique, où de « bons insectes » mangent les « mauvais. » Cette méthode a été testée en Israël et a donné des résultats impressionnants, selon BioBee. Sur les cultures de poivrons, elle a réduit l’utilisation de pesticides de 75% et de 80% sur les cultures de fraises.

Avec ces 160 millions de guêpes israéliennes qui vont protéger naturellement les tomates (et d’autres cultures), les produits locaux vont devenir beaucoup plus sains. Cela va contribuer à un environnement plus propre.

Un porte-parole de BioBee a indiqué au site NoCamels que le coût de 1000 guêpes est de 150$. Cette commande de guêpes repose une joint-venture avec une autre société israélienne, Hishtil, qui pilote plusieurs pépinières en Afrique du Sud depuis près d’une décennie. Selon la compagnie, 50% des tomates vendues en Afrique du Sud ont été cultivées par des entreprises israéliennes.

Les solutions de BioBee sont déjà utilisées par des exploitations agricoles dans 50 pays, dont la Russie et la Colombie, où BioBee a récemment livré un total de 1,1 milliard d’acariens prédateurs. Fondée en 1984 au kibboutz Sde Eliyahu, BioBee produit en masse des ennemis naturels des insectes nuisibles en élevant des araignées, des mouches, des guêpes et des abeilles.

Source: Science Info Israel