Des scientifiques israéliens révèlent les reliefs mystérieux de la planète Mars

Israël Technologies


Pourquoi la surface de la planète Mars exhibe-t-elle des bassins et des vallées fluviales, tant de reliefs caractéristiques d’un écoulement d’eau dans le passé ? Dans une recherché récente publiée dans Nature Géoscience, les chercheurs de l’institut Weizmann proposent un modèle novateur pour expliquer ce phénomène.

Un nouveau modèle pour expliquer les reliefs martiens
Dans une recherché récente publiée dans Nature Géoscience, les chercheurs de l’institut Weizmann proposent un modèle novateur pour expliquer ce phénomène. Le souffre dégagé par l’activité volcanique martienne aurait causé un réchauffement de la surface, engendrant une fonte des glaciers et un écoulement d’eau liquide.

Jusque récemment, la présence des ces reliefs témoignant d’un écoulement d’eau liquide dans le passé restait un mystère, car aucune simulation numérique du climat martien ne semblait permettre une température atmosphérique plus élevée que 0 degrés Celsius. Ce phénomène était d’autant plus difficile à expliquer qu’il devait se produire en des époques reculées où le rayonnement solaire sur Mars était plus faible qu’aujourd’hui. Les chercheurs de l’institut Weizmann, en collaboration avec une équipe de l’Université de Road Island, aux Etats-Unis, ont eu l’idée de chercher la réponse dans les nombreux volcans martiens endormis qui joueraient un rôle clef dans la détermination et la régulation du climat martien.

Des éruptions particulièrement violentes
Sur Terre, les éruptions volcaniques, qui dégagent dans l’atmosphère du souffre et de la poussière, causent un refroidissement de l’atmosphère. Cependant, dans l’atmosphère poussiéreuse de Mars, les éruptions volcaniques pourraient avoir eu des conséquences inverses. Les scientifiques estiment que les éruptions volcaniques martiennes pourraient avoir duré une décennie, et qu’elles seraient beaucoup plus violentes - plusieurs centaines de fois plus intenses - qu’une éruption volcanique moyenne sur Terre. Par des procédés physiques complexes, la quantité considérable de gaz dégagée dans l’atmosphère serait la cause d’un réchauffement de celle-ci, plutôt que d’un refroidissement.

Sources: Diplomatie France - Israël