Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

Lois du jeûne du 10 Tévet

Halakhot Quotidiennes


Demain est la date du jeûne du 10 Tévet, et nous allons donc développer quelques règles de ce sujet.

Au 10 du mois de Tévet, Névouh'adnétsar (Nabukodonozor), roi de Babylonie, assiégea la ville de Jérusalem, dans le but de la détruire, comme il est dit dans le livre de Yéh’ézkel (chap.24):
« La parole d’Hachem s’adressa à moi la 9ème année, au 10ème mois (Tévet), au 10ème jour du mois, en ces termes : Toi,

fils de l’homme, prends note de cette date, c’est en ce jour-ci que le roi de Babylonie a assiégé Jérusalem. »

C’est pourquoi nous jeûnons le 10 Tévet, afin de soumettre nos cœurs pour faire un repentir sincère, pour supplier notre D. afin qu’il nous prenne en pitié, et qu’il revienne nous délivrer définitivement. Comme l’écrit notre maître le RAMBAM: Tout le peuple d’Israël jeûne pendant les jours dans lesquels leur sont arrivés des malheurs, afin d’éveiller les cœurs, et d’ouvrir les chemins du repentir. En rappel à nos mauvaises actions, et aux mauvaises actions de nos ancêtres, qui sont comparables aux nôtres, au point de leur avoir causé, à eux comme à nous même, tous ces malheurs. Car c’est en rappelant toutes ces choses, que nous améliorerons notre comportement envers Hachem, comme il est dit : « Ils avoueront leurs fautes, ainsi que celles de leurs parents ».

Chacun est soumis à l’obligation de jeûner le 10 Tévet, et « celui qui brise la barrière sera mordu par le serpent » (c'est-à-dire, celui qui s’exclut de cette obligation imposée par nos maitres, s’expose à leur malédiction qui est aussi terrible que la morsure du serpent !).
Cependant, les enfants qui n’ont pas atteint l’âge des Mitsvot (13 ans pour un garçon, 12 ans pour une fille) sont totalement exempts de jeûner, et il n’est même pas nécessaire de les faire jeûner quelques heures. Même s’ils ont la capacité de comprendre le deuil de la destruction de Jérusalem, tant qu’ils n’ont pas atteint l’âge des Mitsvot, ils sont totalement exempts de ces jeûnes. Même s’ils désirent s’imposer le jeûne, il faut les en empêcher.

Les femmes enceintes, ainsi que les femmes qui allaitent, sont exemptes de jeûner le 10 Tévet. Elles ne sont pas autorisées à s’imposer le jeûne.
Définition de la femme enceinte : À partir de 3 mois de grossesse.
Cependant, si avant 3 mois de grossesse, elle souffre de douleurs ou de vomissements, elle est exempte de jeûner, en particulier, si elle a dépassé 40 jours de grossesse. Définition de la femme qui allaite: Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que même si une femme a cessé d’allaiter son enfant, tant qu’elle se trouve dans les 24 mois de son accouchement, et qu’elle ressent encore un état de grande faiblesse, elle est exempte de jeûner.
Par contre, si cette femme a arrêté d’allaiter son enfant, et qu’elle sent avoir la force de jeûner, il est convenable qu’elle s’impose la rigueur de jeûner.

Pour le 9 Av et Yom Kippour, les règles du jeûne sont plus rigoureuses, et seront expliquées en leur temps.

Source: Halakha Yomit