Inscrivez vous à la newsletter pour connaitre toutes les nouveautés de votre site!
captcha 

L’attente entre la consommation de la viande et des laitages

Halakhot Quotidiennes


Question: Combien de temps faut-il attendre après avoir consommé de la viande, pour pouvoir consommer des laitages?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara H’oulin (105a):
Mar Oukva dit : « Lorsque mon père consommait de la viande, il ne consommait des laitages que 24 heures plus tard. Mais moi qui ne suis pas à son niveau, je me contente de ne pas consommer des laitages dans un repas dans lequel j’ai consommé de la viande, mais seulement dans le repas suivant ».
Le RIF apprend d’ici qu’il est interdit de consommer des laitages après avoir

consommé de la viande. Il sera permis d’en consommer qu’après avoir attendu le laps de temps qui sépare un repas d’un autre.

Les Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale) discutent sur le temps qu’il faut attendre. Selon Rabbenou TAM, il est permis de consommer des laitages immédiatement après avoir consommé de la viande, à condition de se laver les mains et la bouche. Selon lui, il faut expliquer les propos de Mar Oukva qui attendait le prochain repas, comme une attitude de H’oumra (une rigueur non exigée par la stricte Halah’a) qui n’atteignait pas le niveau rigoureux de son père qui attendait 24 heures. Cependant, la grande majorité des Richonim, le RIF et le RAMBAM entre autres, expliquent que Mar Oukva qui attendait le prochain repas agissait selon le strict Din (les exigences de la Halah’a), et non pas par H’oumra. Il se différenciait de son père sur ce point, puisque son père agissait par H’oumra en attendant 24 heures, alors que Mar Oukva se contentait d’appliquer le Din, et n’attendait que le prochain repas.
C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choulh’an Arouh’, que la stricte Halah’a impose d’attendre le laps de temps qu’il y a entre deux repas.

Il faut maintenant déterminer ce laps de temps qu’il y a entre deux repas.
Selon les Tossafot, ce laps de temps n’est pas quantifié. Selon eux, dès l’instant où l’on a achevé son repas, par exemple si l’on a débarrassé la table, il est permis de consommer des laitages.

Cependant, selon la grande majorité des Richonim, il faut attendre 6 heures entre la consommation de la viande, et celle de laitages. Selon eux, ce délai représente le laps de temps qu’il y a entre un repas et un autre dont nous a parlé Mar Oukva.
C’est ainsi que tranche le RAMBAM, qu’il faut attendre 6 heures. C’est ainsi que tranche également MARAN dans le Choulh’an Arouh’.
Même le RAMA (opinion Halah’ic principale pour les Achkenazim) écrit que c’est ainsi qu’il est juste d’agir, bien qu’il y ai des opinions contraires.
Il est vrai que certains Achkenazim sont moins rigoureux, et consomment des laitages en attendant moins de 6 heures, mais notre maître le H’YDA écrit que dans nos régions (Erets Israël), l’usage est, pour tout homme, d’attendre 6 heures.
Le MAHARSHAL (Rabbenou Chelomo Louria, l’un des grands décisionnaires Achkenaz, qui vivait proche de l’époque de MARAN) écrit que même selon l’usage Ashkenaz, toute personne possédant « une odeur de Torah » doit s’imposer la H’oumra d’attendre 6 heures entre la viande et les laitages.
Le Arouh’ Ha-Choulh’an (Rabbi Yeh’iel Mih’al EPCHTEIN qui vivait il y a plus de 100 ans) écrit que la plupart des Achkenazim se sont maintenant imposé cette H’oumra d’attendre 6 heures, et que l’on ne peut plus changer cet usage.

Il y a 2 explications à l’obligation d’attendre entre la viande et les laitages :
Selon RAMBAM, des particules de viande peuvent rester coincées entre les dents, et il est à craindre que lorsque l’on va consommer des laitages, ces particules de viande se libèrent et soient consommées en même temps que des laitages.
Selon RACHI et le ROCH, la viande produit un goût qui persiste longtemps dans la bouche.

Sur le plan Halah’ic, nous prenons en considération les 2 explications.
Après 6 heures, selon toutes les opinions Halah’ic, il est permis de consommer des laitages, et cela, même selon le RAMBAM qui craint les particules de viandes coincées entre les dents. Car après 6 heures, la viande est considérée comme déjà digérée, et n’est plus à prendre en considération.
Cependant, après 6 heures, une personne sachant qu’elle a encore des particules de viandes entre les dents, doit les retirer avant de consommer des laitages.
Dans la prochaine Halah’a, nous expliquerons, avec l’aide de D., quel est le Din après avoir consommé de la viande de volaille, ainsi que d’autres détails de ce sujet.

Source: Halakha Yomit