Parachat Vayigach
Bannière

La Mitsva de construire la Soucah

Halakhot de Souccot


[2-א-א] Il est écrit dans la Torah, Lévitique Ch. 23 v 42-43,

מב בַּסֻּכֹּת תֵּשְׁבוּ, שִׁבְעַת יָמִים; כָּל-הָאֶזְרָח, בְּיִשְׂרָאֵל, יֵשְׁבוּ, בַּסֻּכֹּת.

42 Vous demeurerez dans des tentes durant sept jours; tout indigène en Israël demeurera sous la tente,

מג לְמַעַן, יֵדְעוּ דֹרֹתֵיכֶם, כִּי בַסֻּכּוֹת הוֹשַׁבְתִּי אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, בְּהוֹצִיאִי אוֹתָם מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם:  אֲנִי, ה » אֱלֹקֵיכֶם.

Afin que vos générations sachent que j’ai donné des tentes pour demeure aux enfants d’Israël, quand je les ai fait sortir du pays d’Egypte, moi, l’Éternel, votre D.ieu! »

C’est-à-dire que lorsque les Enfants d’Israël sont sortis d’Egypte, le Saint béni soit-Il les a entouré avec les nuées de gloires afin qu’ils ne soient pas frappés par la canicule et le soleil.

Il nous a ordonné de résider dans une Soukka en souvenir des  nuées de gloires afin de nous souvenir de Ses prodiges et de Ses merveilles.

Bien que le Saint béni soit Il nous ait fait sortir d’Egypte au mois de Nissan (printemps), malgré tout il ne nous a pas ordonné de faire la Soukka en Nissan, car cette période de Nissan est celle du printemps, et il est habituel que les êtres humains sortent de chez eux et fassent une « Soukka » afin d’avoir de l’ombre.

Si la Soukka était faite (pour la Mitsva) au printemps il n’y aurait pas de signe de reconnaissance que cette Soukka est faite afin d’accomplir un ordre de l’Eternel.

En conséquence, Il nous a ordonné de faire la Soukka en Tishré qui est le début de la période d’hiver, et qu’à cette période il est d’usage chez les êtres humains de rentrer dans leur maison (et ne plus résider dans une « cabane »), alors que nous, nous sortons de notre maison et allons résider dans une Soukka (à cette période, ce qui n’est pas naturel), il est ainsi reconnaissable que la construction de la Soukka est faite pour l’Eternel (et non pour avoir de l’air).

Il est bien que lorsqu’on va accomplir la Mitsva de (résider dans) la Soukka le premier soir de la fête de Soukkoth, de penser que nous résidons dans la Soukka en souvenir des nuées de gloires dont l’Eternel a entouré Israël au moment de la sortie d’Egypte.

Malgré tout si nous n’avons pas eu cette pensée, mais que nous n’avons eu que la pensée d’accomplir la Mitsva de la Soukka, nous sommes quittes de notre obligation.

Les personnes pointilleuses dans les Mitsvoth débutent la construction de la Soukka dès la sortie de Kippour afin de sortir d’une Mitsva et de débuter une autre Mitsva, afin d’avancer avec une force toujours croissante (dans l’accomplissement des Mitsvoth ; expression tirée de Psaumes 54 v8).

Il est suffisant, dans ce contexte, de débuter par faire un petit acte pour les besoin de la construction de la Soukka (et pas la construire entièrement), et de terminer sa construction les jours suivants, jusqu’à la fête de Soukkoth (avant, bien sûr).

sources: les jardins de la Torah

Bannière