Parachat Noah'

Les miracles dévoilés

Halakhot de Pourim


Question : Si de notre époque il n’y a plus de miracles dévoilés, est-ce parce que nous n’en sommes plus dignes ?

Réponse : Nos maitres enseignent à plusieurs endroits qu’Hachem ne réalise pas de miracles gratuitement. En effet, le miracle représente la création d’un nouvel univers, car la nature du monde lui a été implantée dès sa création. Modifier la nature nécessite le renouvellement de processus équivalents à la création du monde. C’est pour cela que nos maitres enseignent (Chabbat 32a) : « On ne doit pas réclamer d’Hachem qu’il nous fasse un miracle. » Car la réalisation d’un miracle entraîne la diminution des mérites du bénéficiaire, puisqu’elle représente la création d’un nouvel univers pour un particulier.

Cependant, dans le passé, il y avait une grande nécessité aux illustres miracles réalisés par Hachem, car le peuple d’Israël, du fait de leur nature et de l’éducation naturelle enracinée en lui, n’était pas préparé et disposé à croire en Hachem. En effet, les Béné Israël ont vécus des centaines d’années en Egypte où ils étaient tous des idolâtres. De même, toutes les nations de l’antiquité croyaient en les astres, et étaient convaincues que les astres leur procuraient l’abondance. Ainsi, Israël s’attacha à l’erreur de toutes les nations du monde.


De ce fait, le peuple d’Israël commit encore et encore la faute envers Hachem. Les Béné Israël se confectionnèrent un veau d’or dans le désert, ensuite ils se mirent à adorer la statue de Mih’a. De même, après être entrés en Israël, ils commirent à plusieurs reprises l’idolâtrie. Même après avoir été exilés d’Israël, les femmes dirent au prophète Yirméya (Yirméya 44-18) : « Depuis que nous avons cessé de servir les astres et de leur adresser des libations, nous manquons de tout, et nous sommes offerts au glaive et à la famine. » Car ils étaient convaincus que seule l’adoration des astres leur procurait l’abondance. (Comme de notre époque pour ceux qui vont consulter les pseudos mystiques qui s’adonnent à la Kabbale pratique. Ces pauvres gens deviennent accros à la fumisterie de ces charlatans, sans comprendre qu’ils ne font qu’amasser du vent dans leurs mains).

C’est pourquoi, afin de détruire cette optique erronée, et afin d’implantée la foi en Hachem dans le cœur d’Israël, Hachem leur réalisa des miracles dévoilés, pour montrer qu’Hachem est D., et qu’Il bouleverse les structures du ciel, car Israël ne leur est pas soumis. C’est ainsi qu’Hachem réalisa des miracles contraires à la nature, afin que tout le monde sache qu’ils n’avaient hérités que de mensonges.
C’est pour cela que Moché Rabbénou mit en garde Israël à plusieurs reprises sur les miracles que leurs yeux leur ont montrés, pour qu’ils en apprennent qu’Hachem est D.
De même, le prophète Chémouel réalisa des miracles à Israël à l’opposition des règles de la nature.
De même, le prophète Eliyahou fit descendre le feu et la pluie du ciel.
En effet, lorsqu’Israël vit ce miracle, leur cœur se transforma et ils prirent conscience que le monde appartient à Hachem.
Tous les miracles avaient donc pour objectif de fixer la foi en Hachem dans le cœur de la nation.
Malgré tout, de façon périodique, Israël oublia ce qu’il avait vu et retourna à ses mauvaises actions.

Tout ceci se passa avant l’époque de la reine Esther. Mais depuis la reine Esther, les juifs acceptèrent - sur eux comme sur leur descendance – la Thora d’Hachem de tout leur cœur, car ils constatèrent et prirent conscience que l’univers tout entier appartient à Hachem. En effet, Haman – selon ses calculs personnels – pensa que le destin d’Israël au mois d’Adar tomberait de façon drastique, car en réalité selon les astres, cette période était favorable à la chute d’Israël H’ass Vé-Chalom. Selon l’opinion des astrologues, le destin d’Israël lors de ce mois correspond à la fin du signe bélier, qui est néfaste pour Israël, alors que le destin de ‘Amalek était à ce moment là très bon, puisque le destin de ‘Amalek correspond au signe du lion, et à cette période de l’année le signe du lion est en bonne position puisque le soleil se trouve devant lui et que Jupiter l’illumine. Ainsi, tous les mouvements de la lune et des étoiles étaient opposés à Israël et en faveur de ‘Amalek.

Hachem renversa le complot de ‘Amalek, et bouleversa les structures des astres, et ainsi, tout fut inversé. Israël monta et ‘Amalek descendit. A partir de là, tous reconnurent la force des actions divins, et l’insignifiance du domaine des astres.
C’est pourquoi, depuis le miracle d’Esther, on ne retrouve plus parmi le peuple d’Israël des personnes retournant vers ces fautes de la foi dans les astres.

C’est pour cette raison que depuis ce jour, les illustres et flagrants miracles ont cessés au sein d’Israël, car ils ne sont plus nécessaire à la perfection de notre foi.
C’est pourquoi, les miracles ont cessés depuis l’époque d’Esther, non pas parce que nous n’en sommes plus dignes, mais au contraire, parce que notre foi est complète depuis l’époque d’Esther. Nous n’avons donc plus de nécessité à ces miracles, jusqu’à que nous méritions la rédemption finale de notre époque, et c’est alors qu’Hachem renouvellera nos jours, et qu’Il nous montrera des merveilles. (Yé’arot Dévach, Darouch 3).

Source: Halah'a Yomit

Bannière