Parachat Noah'
Bannière
Bannière

Le Maguid – Motsi Matsa

Halakhot de Pessah


Le Séder de Péssa’h tel qu’il est diffusé dans les Hagadot : « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh’ – Hallel – Nirtsa »

Maguid
Le soir du Séder, lorsqu’on arrive à « Maguid », tous les convives doivent lire la Hagada avec attention et concentration. Notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l avait l’usage de donner à chaque convive un passage à lire à haute voix à tour de rôle, pendant que les autres lisaient à voix basse. De temps à autre, notre maitre le Rav z.ts.l ajoutait une belle explication ou citait un Midrach selon l’ordre de la Hagada.

On ne doit pas s’étendre exagérément dans « Maguid » car il faut veiller à arriver à la consommation de l’Afikoman (à « Tsafoun ») avant l’heure de H’atsot (avant la moitié de la nuit, en France environ 1h40). De plus, tous les convives sont affamés et désirent manger. C’est pourquoi, chacun doit s’organiser pour s’exprimer de façon concise sans s’étendre exagérément dans « Maguid », et l’on prononcera des paroles de Torah au moment de « Choulh’an ‘Oreh’ » durant le repas.


Motsi Matsa
La Matsa avec laquelle on s’acquitte de la Mitsva le soir du Séder doit être une Matsa surveillée depuis la récolte du blé. C’est ce que l’on appelle la « Matsa Chémoura ». Ce qui signifie que depuis la récolte du blé, on a veillé à ce qu’aucune goutte d’eau n’entre en contact avec le blé. Il est très souhaitable que cette Matsa soit confectionnée à la main, dédiée spécialement pour la Mitsva. Etant donné que de nombreuses questions peuvent facilement être soumises concernant la Cacherout de la Matsa, il faut veiller particulièrement à se procurer des Matsot certifiées exclusivement par des organismes de Cacherout réputés pour leur sérieux. De notre époque, nous trouvons – grâce à D. – des Matsot confectionnées à la main (rondes) fabriquées pour le soir du Séder sous un contrôle rabbinique très méticuleux, et il est facile de se procurer ce type de Matsot pour le soir du Séder.

« ‘Al Ah’ilatt Matsa »
On ne récite la bénédiction « … Acher Kiddéchanou Bémitsvotav Vétsivanou ‘Al Ah’ilatt Matsa » que le soir du Séder, mais les autres jours de la fête, la consommation de la Matsa n’’est pas une obligation, c’est pourquoi, on ne récitera pas cette bénédiction.

Le laps de temps à respecter pour la consommation de la Matsa le soir du Séder
Il faut consommer la Matsa durant un laps de temps équivalant à « Ah’ilatt Pérass », ce qui correspond Léh’atéh’ila (à priori) à 4 mn maximum. (si l’on ne peut respecter ce laps de temps, on consommera la Matsa en 7.5 mn au maximum). Dans la prochaine Halah’a, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem – quelle quantité de Matsa faut-il consommer le soir du séder de Péssah’.

Source: Halakha Yomit

Bannière