Parachat Noah'
Bannière
Bannière

La mort de Sadate était prévue...

Contes Juifs

Le Rav Aaron Dov Halprin, rédacteur en chef du journal « Kfar ‘Habad » publié dans la ville du même nom en Israël, raconte :

C’était en 1981, à la fin du mois de Tichri 5742. Je venais de rentrer de New York où j’avais passé le mois des fêtes au « 770 ». Un message me disait de rappeler d’urgence le professeur Yossef Tsuriel de ‘Haïfa...

Le professeur Tsuriel était un spécialiste mondial du sable (ne me demandez en quoi cela consiste) et avait voyagé dans le monde entier à ce sujet, y compris, de façon secrète, dans plusieurs pays arabes.

Votre Rabbi est vraiment un grand sage !C’était la première fois que j’entendais cet homme, d’ordinaire de nature calme et réfléchie, avec autant d’excitation dans la voix.

– Écoute-moi ! Votre Rabbi est vraiment un grand sage ! me dit ce vieil ami.

– Que se passe-t-il ? lui ai-je demandé.

– Sadate, qui a été assassiné il y a deux semaines !

– Mais quel rapport avec Sadate ? ai-je dit. Il avait piqué ma curiosité. – Tu ne te rappelles pas ce que je t’ai raconté au sujet de ma ye’hidout, mon entrevue avec le Rabbi l’année dernière ? m’a-t-il demandé incrédule.

De fait, je ne me rappelais pas grand-chose de ce qu’il m’en avait raconté, si ce n’est qu’il s’était adressé au Rabbi en français (et le Rabbi lui avait répondu « Vous parlez certainement aussi l’hébreu ? ») et qu’ils avaient parlé de ses visites dans les pays arabes.

– Rafraîchis-moi la mémoire, ai-je dit.

– Rappelle-toi : j’avais demandé au Rabbi pourquoi il était contre les accords de Camp David avec l’Égypte et pourquoi il était si inquiet à l’idée de leur rétrocéder les champs pétrolifères du Sinaï. Maintenant je vois combien le Rabbi est sage !

– Mais que t’a-t-il dit exactement à ce sujet ? ai-je demandé, brûlant d’impatience.

– Le Rabbi m’a dit : « Comment peut-on s’en remettre à un tel accord ? Qui sait qui gouvernera l’Égypte dans un an ? Et qui peut évaluer quelle sera la situation là-bas dans 30 ans ? » Nous sommes un an plus tard et Sadate a été assassiné ! Le Rabbi avait vu juste !

J’avais publié notre échange à l’époque dans le journal et j’avais reproduit la phrase du Rabbi mot pour mot, en mettant bien évidemment l’accent sur son début.

Aujourd’hui, la seconde partie de la phrase apparaît comme non moins extraordinaire : « qui peut évaluer quelle sera la situation là-bas dans 30 ans ? »

1981-2011...

Bannière