Parachat Noah'
Bannière
Bannière

La veillée de Chavou’ot

Chavouot


La tradition est répandue au sein de toutes les communautés d’Israël de rester éveillés durant la nuit de Chavou’ot et d’étudier la Torah jusqu’à l’aube, comme il est écrit dans le Zohar Ha-Kadoch :

Les premiers ‘Hassidim (hommes d’une grande piété) ne dormaient pas durant cette nuit, et étudiaient la Torah en disant : « Allons prendre possession du Saint Héritage, pour nous et nos enfants, dans les deux mondes. »

Il est écrit aussi dans le Zohar Ha-Kadoch :
Tous ceux qui procèdent à la réparation (Tikkoun) durant cette nuit et s’en réjouissent, seront tous inscrits et écrits dans le Livre des Souvenirs, et Hachem les bénit de 70 Bénédictions et couronnes du Monde Supérieur.

Il est rapporté dans Pirké Dérabbi Eli’ézer :
Rabbi Pinh’ass dit : la veille de Chabbat, le peuple d’Israël se tenait au pied de la montagne du Sinaï, disposés de façon séparée, les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Hachem dit à Moché : « Vas demander aux femmes si elles désirent recevoir la Torah, car la nature des hommes est d’aller selon l’opinion des femmes, comme il est dit (Chemot 19) : Ainsi tu diras à la Maison de Ya’akov – ce sont les femmes - et tu parleras à la Maison d’Israël – ce sont les hommes.


Ils répondirent tous d’une seule bouche : « Tout ce qu’Hachem a dit, nous l’accomplirons et nous l’écouterons (Na’asséVéniChma’). Ce jour là, le peuple d’Israël dormit jusqu’à la 2ème heure du jour (jusqu’à environ 7h du matin), et Moché sortit vers le campement d’Israël afin de les réveiller de leur sommeil en leur disant : « Levez vous de votre sommeil ! Le fiancé est déjà arrivé et désire la fiancée ! Il l’attend afin de lui donner la Torah ! »
Puisque lors du don de la Torah, le peuple d’Israël dormit toute la nuit, et qu’Hachem dut les réveiller, nous devons réparer la chose en résistant au sommeil cette nuit là, et en étudiant la Torah.

Le Gaon Rabbénou Yossef H’aïm de Bagdad z.ts.l– dans son livre sur la Kabbala – fut consulté sur la question suivante:

Est-il convenable aux femmes d’étudier le Seder (le programme) d’étude spécifique à la nuit de Chavou’ot, ainsi que celui propre à la nuit d’HoCha’ana Rabba ? Il répondit que dans son foyer, les femmes ne réalisent pas le Seder d’étude de la nuit de Chavou’ot, et vont dormir. Bien qu’il s’agisse de femmes très érudites, qui ont l’usage de lire des Téhilim chaque jour, et qui ont aussi un programme d’étude quotidien, malgré tout, il n’est pas bon selon la Kabbala, que les femmes restent éveillées durant la nuit de Chavou’ot. Le Gaon amène un fondement à cela, à partir du Zohar Ha-KadoCh.
C’est ainsi qu’écrit également notre maître le RavOvadia YOSSEF z.ts.l.
Mais la nuit d’HoCha’ana Rabba n’est pas incluse dans cela, et il est bon même pour les femmes de rester éveillées durant cette nuit, tout comme les hommes, mais pas durant la nuit de Chavou’ot. Il est juste d’étudier avec l’assemblée durant cette nuit là, le « Tikkoun » imprimé dans le livre « KERIE MO’ED » - Tikkoun de Chavou’ot, qui a été composé et instauré selon les recommandations des Kabbalistes.

Cependant, celui qui éprouve le désire d’étudier la Guémara et les décisionnaires, a sur quoi se fonder.

Mais si la majorité de l’assemblée lisent le Tikkoun, il n’est pas du tout convenable de s’écarter d’eux.

Source: Halakha Yomit

Bannière